Il y a de choses qui ne peuvent adéquatement s’exprimer avec des mots.

Il y a les chansons dont la qualité technique d’exécution laisse à désirer parce qu’elles sont dans le cadre d’un atelier d’éducation communautaire, mais qui nous font vibrer d’émotion quand même.

Il y a les pièces de théâtre amateur, sans décor (ou presque), sans costumes élaborés mais qui nous donnent cent fois plus envie de faire une ovation debout que la même pièce au théatre professionnel. Et pas seulement parce qu’on connait quelqu’un qui joue dedans, mais bien parce que le metteur en scène et les acteurs ont su capturer ce petit moment de vérité, cet amour des mots et du moment qui donne tout son sens au mot «amateur».

Il y a les grands moments de cinéma, ou les moments magiques dans une salle de concert.

Il y a aussi des publicités-choc qui font monter les larmes aux yeux, sans gros budget, sans effusion de sang et sans caméra-vérité. Des larmes qui disent c’est tellement beau, c’est tellement vrai. Comme lorsque j’ai vu cette publicité pour la campagne Embrace life, en Grande-Bretagne.

La poésie a encore sa place dans nos vies, même au XXIe siècle. En fait, c’est même l’essence de l’Art. Ou le sens de l’Art…

Publicités